DÉMARCHE

L’ensemble de mon travail se concentre à voir au-delà des fonctions et des significations des objets industriels pour en évoquer d’autres plus poétiques. J’explore leurs limites sans pour autant renier leur essence. Par l’intermédiaire de sculptures, d’installations et de tableaux, je fabrique des images ; je crée des figures de style, des représentations improbables de ce que l’on côtoie tous les jours et des scénarios imaginaires. Par des interventions minutieusement réfléchies et en plaçant la matière et l’idée sur un pied d’égalité, je crée des contrastes et je révèle certains détails de notre environnement quotidien. À travers mes œuvres, mon objectif n’est pas de répondre à ce besoin de donner du sens, ou de créer un raisonnement qui s’arrête au moment où il a été saisi, j’aspire plutôt à susciter de perpétuels questionnements. Par les moyens les plus simples, je désire autant amener le regardeur à rêver qu’à découvrir l’image d’une réalité.


Gabrielle Boucher détient une maîtrise en arts visuels et est titulaire d’un baccalauréat interdisciplinaire en art de l’Université du Québec à Chicoutimi. Elle a participé à diverses expositions collectives depuis 2010 et a obtenu plusieurs bourses d’excellence durant son cheminement académique. En 2012, elle a perfectionné et élargi ses connaissances en effectuant un stage au centre d’art Homesession, à Barcelone. En octobre 2014, elle a été sélectionnée pour présenter sa recherche-création dans le cadre de la 19e édition des rencontres interuniversitaires des maîtrises en arts visuels qui se tenait alors à l’Université Concordia de Montréal. Sa première exposition solo a eu lieu au centre d’artiste Langage Plus, à Alma, du 10 avril au 30 mai 2015. Gabrielle vit et travaille dans la région de Portneuf.